Comment avoir une salle de bain éclairée selon les normes de sécurité

Votre salle de bain est un espace où la lumière est souvent négligée. Pourtant, c’est l’une des pièces les plus importantes à considérer.

En effet, nombreux sont les accidents pouvant arriver dans cette pièce, notamment à cause de la présence d’appareils électriques. Ainsi, des normes ont été imposées afin d’assurer votre sécurité.

Votre espace beauté doit également être illuminé autrement que votre salon, car il a une fonction bien distincte.

Sécurité

Les risques d’accident liés à la lumière dans votre salle de bain sont plus importants que dans n’importe quelle autre pièce. L’électricité et l’eau ne font pas bon ménage !

Pour cela, la norme NF C 15-100, dont la dernière version date de 2015, vous donne certaines règles à respecter.

Pour bien la comprendre, il y a deux paramètres à prendre en compte. La distance par rapport aux sources d’eau et l’indice de protection.

Indice de protection (IP)

L’indice de protection (IP) est indiqué selon la forme IPxx.

Le premier chiffre mentionne la protection contre les solides et le second, contre les liquides.

C’est ce dernier qui nous intéresse ici.

Les différents volumes

Volume 0

Le volume 0 représente le contenant de la baignoire (ou de votre douche). Dans celui-ci, vous devez disposer d’un éclairage d’indice IPx7. En effet, ces lampes sont protégées contre les effets d’immersion. La tension ne doit pas dépasser 12V.

À noter que pour les lumières de moins de 6V, aucun indice IP particulier n’est requis.

Volume 1

Le volume 1 comprend l’espace au-dessus de la baignoire, jusqu’à une hauteur de 2,25 m.

Vos équipements doivent dans ce cas avoir un indice IPx4 pour protéger contre les éclaboussures.

Comme pour le volume 0, les appareils de moins de 6 V (Volts) ne requièrent aucun indice IP règlementaire.

Volume 2

Le volume 2, quant à lui, occupe un espace de 60 cm autour du volume 1. Il bénéficie également de 2,25 m de hauteur. Vous devez disposer d’un indice IPx4.

Concernant les appareils qui ne seraient pas alimentés en très basse tension de sécurité (non TBTS), ces derniers doivent être situés à une hauteur minimum de 1,6 m.

Hors volume

Au-delà du volume 2, vous êtes en zone hors volume. La norme de protection ne s’applique plus. Je vous conseille cependant d’avoir des ampoules d’indice IPx4. Cela vous permet une certaine flexibilité dans la disposition de vos appareils électriques.

Éclairage général ou localisé ?

Nous en avons fini avec cette partie technique (ouf !). Voyons maintenant comment utiliser la lumière pour mettre en valeur votre salle de bain.

C’est un espace dans lequel vous poussez du temps tous les jours pour faire votre toilette. La clarté est donc un élément primordial qui vous permettra d’en profiter convenablement.

Un éclairage localisé est certainement pratique, mais employé seul, il ne vous apportera pas cette ambiance paisible.

Un éclairage général, quant à lui, n’illuminera pas stratégiquement votre pièce dans les zones importantes, comme votre miroir.

Trouvez le bon équilibre

Il faut donc absolument une combinaison des deux types de configuration. Vous bénéficiez ainsi d’un éclairage fonctionnel.

La clarté de votre salle de bain doit être supérieure à celle de votre salon, sans pour autant vous éblouir. Je vous recommande 500 lux devant le miroir, et 300 lux dans le reste de la pièce. (Il existe des applications sur smartphone pour transformer ce dernier en luxmètre.)

Disposez-vous d’une fenêtre ? Profitez de l’éclairage naturel. Même par une journée couverte, la lumière extérieure atteint environ 35 000 lux !

Ne bloquez pas les rayons du soleil. Au contraire, amplifiez-le au maximum en utilisant des matériaux transparents, voire réfléchissants.

Type d’ampoules

Les lampes halogènes et fluorescentes ne sont pas votre premier choix : en effet, ils peuvent vous tromper lors de votre maquillage. Ils offrent cependant un éclairage plus doux qui peut être intéressant pour une lumière d’ambiance.

La diode électroluminescente (DEL ou LED en anglais) est conseillée : elle se rapproche de la lueur du jour. Privilégiez des ampoules de 4000 K à 6000 K (Kelvin).

L’éclairage général

Pour l’éclairage général, placer un luminaire au-dessus de votre tête est efficace.

Pour cela, vous pouvez utiliser un plafonnier classique. Les spots encastrés sont une bonne idée, en particulier si votre plafond est bas.

Au contraire, si vous avez un plafond haut, pourquoi ne pas profiter d’un chandelier ? Mettez-le environ à deux mètres au-dessus du sol.

Voulez-vous changer d’ambiance sur un coup de tête (ou de pouce 😉)?  Une lampe à intensité variable est LA solution ! Ainsi, vous pourrez créer l’atmosphère adaptée à la situation. Relaxante ou stimulante, c’est vous qui voyez !

De manière générale, pour éviter que la lueur ne vous éblouisse, choisissez des modèles disposant d’écrans opaques, qui permettent de diffuser la lumière uniformément dans votre pièce.

L’éclairage localisé

Un éclairage spécifique pour votre miroir est indispensable. Pour cela, plusieurs choix s’offrent à vous.

De chaque côté du miroir

La meilleure solution si vous voulez un éclairage parfait. En effet, ils préviennent la création d’ombres. Choisissez des ampoules de l’ordre de 10 à 15 W (Watts) pour les empêcher d’éblouir votre visage. Installez les luminaires à hauteur des yeux pour éviter de faire apparaitre des cernes ou des ombres trompeuses.

Au-dessus du miroir

Elle éclairera moins bien votre espace, mais elle dispose d’un avantage : vous n’avez besoin que d’une lumière au lieu de deux. Privilégiez des ampoules de puissance entre 15 et 24 W.

L’installation de l’interrupteur est également plus facile qu’avec la solution précédente (vous avez un interrupteur pour une seule lampe).

Miroir avec éclairage intégré

La technologie a aussi infiltré votre salle de bain ! Le miroir avec lumière intégré est une solution efficace pour faire resplendir votre pièce. Et vous gagnez du temps lors des travaux : vous n’avez plus besoin d’installer d’éclairage supplémentaire !

Il donne également un effet esthétique appréciable. Le seul inconvénient qu’on pourrait lui reprocher est d’ordre économique : il coûte en effet assez cher.

Quels luminaires utiliser ?

Maintenant que vous savez comment éclairer parfaitement votre salle, voyons les meilleures options qui s’offrent à vous pour placer vos lampes ! Bien sûr, à moins d’avoir acheté un miroir avec lumière intégrée, il va falloir choisir entre différents systèmes.

Appliques murales

Les appliques murales sont de loin les plus utilisées pour la salle de bain. Ils vous offrent également la possibilité d’apporter à votre pièce une petite touche de fantaisie. Ils peuvent s’avérer très originaux !

Spots encastrés

Privilégiez les spots encastrés orientables pour mieux illuminer votre miroir. Ils sont commodes, car ils ne prennent pas d’espace et peuvent s’adapter à tout type de décorations.

L’éclairage d’ambiance

Pour l’éclairage d’ambiance, vous pouvez être créatifs avec les couleurs ! Utilisez des lumières localisées pour apporter votre touche personnelle sans envahir la pièce.

Là encore, vous pouvez passer par les dispositifs incrustés. Autrement, les rubans LED sont une solution simple et pratique.

Vous savez maintenant tout pour valoriser votre salle de bains en toute sécurité. La clé est de vous servir à la fois des éclairages généraux et localisés. Référez vous à la norme NF C 15-100 pour assurer votre tranquillité.

Les ampoules LED sont recommandées pour que vous soyez illuminé correctement, en toutes circonstances.

À partir de là, vous pourrez vous amuser à y apporter l’atmosphère qui vous correspond.. Maniez l’éclairage comme un pro pour créer une salle de bain qui vous ressemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *